Examens et handicap : quels aménagements possibles pour les candidats ?
Accueil > Examens et aménagement pour les personnes en situation de handicap

Examens et aménagement pour les personnes en situation de handicap

Chaque année, le mois de juin est placé sous le signe des examens. Brevet des collègues, baccalauréat, brevet du technicien supérieur mais aussi examen de l’enseignement supérieur à l’université privée ou public.

Outre les aménagements pour le permis, nous avons la chance, en France, d’avoir des universités accessibles favorisant l’enseignement pour tous. Cependant, lorsqu’il s’agit d’examens, quelles sont les possibilités d’aménagement et les procédures pour y avoir accès ?

Les possibilités d’aménagement

Les personnes en situation de handicap peuvent demander différents types d’aménagements selon leurs besoins :

  • Un aménagement sur les conditions de déroulement de l’épreuve tel que du matériel spécifique (chaises etc.), aides techniques (ordinateur), accessibilité des lieux d’examen, aide humaine (une tierce personne étrangère au candidat peut se faire dicter les réponses de l’examen), des sujets adaptés au handicap en termes de taille de police ou contraste.
  • Une majoration d’un tiers temps définit par un médecin commissionné par l’académie du lieu d’examen.
  • L’autorisation de faire des pauses qui ne doit pas excéder 1 heure.
  • La conservation pendant 5 ans des notes supérieures à 10/20 obtenues lors du passage des épreuves.
  • L’étalement des épreuves d’examens sur plusieurs sessions s’il y en a (juin, septembre etc.).
  • Des dispenses pour certaines épreuves comme les épreuves de sport, si elles ne sont pas adaptées au handicap du candidat.

Les procédures pour une demande d’aménagement

Étape 1 : la demande

La demande d’un aménagement pour un ou des examens doit être adressée avant la date limite d’inscription auprès d’un médecin désigné par la Commission des Droits et de l’Autonomie des Personnes Handicapées (CDAPH).

Cette liste de médecins est à demander directement au rectorat de l’académie où se déroule l’inscription à l’examen.

Étape 2 : l’avis de la CDAPH

Le médecin, après lecture du dossier du candidat, émet un avis concernant l’aménagement des examens à passer. Il transmet son avis au rectorat de l’académie où se déroulent les épreuves et au candidat. Le rectorat prend ensuite une décision sur le type d’aménagement et transmet sa décision au candidat.

Étape 3 : pendant et après les examens

Le candidat disposant d’un aménagement pour passer ses épreuves se retrouve dans la même salle d’examen que les autres candidats avec le même aménagement.

Concernant les copies, l’évaluation est la même que pour les autres candidats, elles sont anonymes et le handicap de la personne n’est pas stipulé, de même pour l’aménagement obtenu. Cependant, le jury d’évaluation peut être averti du handicap d’un ou des candidats, car cela peut être pris en compte lors des délibérations.

 

La démarche pour obtenir un aménagement d’examen est simple. Cependant, pensez bien à vous renseigner auprès de votre académie car les conditions d’aménagement, même si elles sont censées être identiques, dépendent également des possibilités de chacune en termes de moyens.